L’ordre national des pharmaciens : les 4 missions des représentants de la profession

De quelle section faites-vous partie ? A, D, E ? 

Cette section vous est attribuée lors de votre inscription à l’ordre national des pharmaciens. Elle détermine votre métier au sein du domaine de la pharmacie. 

Cet organisme vous permet d’exercer sereinement votre profession et de la défendre.

Ses missions sont nombreuses et il serait impossible de les décrire entièrement ici. Mais découvrez avec nous ses principales missions.

Ordre National des pharmaciens

Qu’est-ce que l’ordre national des pharmaciens ?

L’ordre national des pharmaciens est un comité qui regroupe l’ensemble des pharmaciens qui exercent en France métropole ou dans les départements d’outre mer. Il est présidé depuis 2017 par Carine Wolf Thal. 

Il s’organise avec un conseil national puis est divisé en 7 conseils (aussi appelés section) qui représentent les différentes branches du métier de pharmaciens. 

Organigramme CNOP
Source : Organigramme de l’Ordre des pharmaciens

Tous les ans, tous les métiers de la pharmacie sont rassemblés lors de la journée de l’Ordre. 

Ses missions sont fixées par le Code de santé publique par l’article L.4231-1 et il permet de représenter le domaine d’activité du pharmacien auprès des autorités publiques. 

Découvrons ensemble ses quatre missions principales. 

Mission 1 — Examiner la capacité à exercer la pharmacie

Vous le savez, être pharmacien, ce n’est pas anodin. Et tout le monde ne peut pas prétendre l’être. 

En effet, vous devez avoir obtenu le diplôme d’état de docteur en pharmacie. Une fois en poche, vous vous êtes inscrit au tableau de l’Ordre national des pharmaciens afin de pouvoir exercer. 

L’ordre vérifie que le candidat coche toutes les cases prévues : 

  • diplôme 
  • moralité
  • compétences
  • attestation d’expérience particulière exigée pour certaines activités
  • détention d’une licence d’exploitation d’officine

La demande d’inscription se fait en plusieurs étapes : le professionnel effectue sa demande et envoie les pièces justificatives nécessaires, puis l’ordre examine cette demande et prend sa décision. 

Certaines catégories de pharmaciens ne sont pas concernées par cette obligation (pharmaciens inspecteurs de santé publique, inspecteurs de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, pharmaciens fonctionnaires ou assimilés du ministère chargé de la Santé, etc.).

Depuis 2014, l’ordre doit aussi évaluer les compétences du pharmacien lors de cette demande, mais aussi en cours d’exercice. Par exemple s’il est atteint d’une pathologie qui peut rendre l’exercice de la profession dangereux. 

Ainsi l’Ordre peut décider de suspendre temporairement ou définitivement le droit d’exercer du pharmacien. C’est aussi l’une de ses missions. 

Toujours dans sa mission de s’assurer de la capacité d’exercer, l’ordre s’assure du respect du Développement professionnel continu (DPC). C’est une obligation pour l’ensemble des professionnels de santé en exercice. 

Le domaine médical est en perpétuelle évolution. C’est pourquoi en plus de votre formation initiale, vous devez continuer de vous former tout au long de votre carrière. Le DPC vous oblige à vous former tous les trois ans. 

Et l’Ordre national des pharmaciens vérifie que cela ait bien été réalisé.    

Mission 2 — Contribuer à la promotion de la santé publique

ARS
Parcours DP
Source : Le parcours du DP

Afin de promouvoir la santé publique ainsi que la qualité des soins pharmaceutiques, il exerce aussi un avis consultatif auprès des pouvoirs publics. 

En effet, pour diverses décisions l’État peut se référer au CNOP, comme : 

  • L’attribution des licences d’implantation d’officine : c’est à l’agence régionale de santé (ARS) que la demande est envoyée dans un premier temps, lors d’une création, d’un transfert ou d’un regroupement de pharmacie. 
  • L’ouverture des établissements pharmaceutiques de fabrication ou de distribution en gros : les grossistes-répartiteurs, les centrales d’achats pharmaceutiques, les SRA, etc. 
  • Les pharmacies à usage intérieur des établissements de soins : c’est là aussi l’ARS qui décide l’ouverture ou la fermeture de ces établissements après avoir reçu l’avis de l’Ordre. 
  • Les structures dispensatrices d’oxygène à usage médical : toujours sous la responsabilité d’un pharmacien inscrit à l’ordre, des personnes peuvent être autorisées à délivrer de l’oxygène à domicile. Après avoir consulté le CNOP, c’est l’ARS qui donne son accord. 

Afin d’exercer sa mission correctement, l’ordre national des pharmaciens est chargé de s’occuper du Dossier Pharmaceutique (DP). Il a été créé par la loi du 30 janvier 2007 relative au bénéfice de la santé des patients. Il permet de sécuriser la délivrance. 

Vos équipes officinales s’en servent chaque jour lors des délivrances des médicaments. Il permet de s’assurer de la bonne observance du traitement, car vous pouvez voir les délivrances au sein d’autres officines et ainsi éviter la surconsommation et le mésusage des médicaments. 

Enfin, l’éducation pour la santé est un axe principal dans les missions de l’ordre des pharmaciens. De ce fait, ils ont créé un comité dédié à cela le Comité d’éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française ou Cespharm. Il permet d’aider le pharmacien à mettre en place des actions sur le terrain. 

Mission 3 — Assurer le respect des devoirs professionnels

Le métier de pharmacien évolue, surtout dans les officines. Le pharmacien se voit confier de nouvelles tâches (téléconsultation, vaccination, etc.), le numérique se développe, les rappels de lots sont de plus en plus nombreux. Autant de choses qui peuvent avoir un effet néfaste sur l’exercice de sa profession.

C’est pour cette raison que l’ensemble des pharmaciens d’officines ainsi que l’Ordre des pharmaciens ont décidé de s’engager dans une démarche de qualité. 

Elle est axée sur la dispensation, mais aussi sur les autres activités pouvant avoir une incidence sur le patient (accueil, confidentialité, alertes sanitaires…). Il y a au total 6 propositions qui chacune sont partagées en plusieurs axes. Découvrez la feuille de route.  Un site a été créé pour cette action : demarchequaliteofficine.fr et de cela en découle le haut comité qualité officine, composée des différents représentants de la profession.

Mission 4 — Assurer la défense et l’indépendance de la profession

L’ordre des pharmaciens se doit d’assurer la défense et l’honneur des pharmaciens. 

C’est pourquoi les différents conseils de l’ordre peuvent agir devant les juridictions lorsqu’il y a préjudice à la profession pharmaceutique. Pour en savoir plus sur cette mission de l’Ordre, nous vous invitons à vous rendre sur le site de l’ordre national des pharmaciens qui le décrit très bien. 

Il a aussi une mission de protection de la croix verte et du caducée pharmaceutique. En effet, ils sont les emblèmes de la pharmacie et ce sont des
« marques déposées »

Ainsi, seul le Conseil national de l’Ordre a le droit de l’utiliser, car il en est le seul propriétaire.

De ce fait, les personnes inscrites au tableau ou les personnes qui ont un établissement avec le statut d’établissement pharmaceutique sont autorisées à s’en servir, en respectant des conditions d’utilisation.  

L’Ordre veille à ce que cela soit respecté. 

Vous connaissez maintenant dans les grandes lignes les 4 missions principales de l’Ordre National des Pharmaciens. N’hésitez pas à consulter leur site pour des informations complémentaires, ou pour vous inscrire si vous êtes jeune diplômé et que cela n’est pas encore fait.

Vous représentez une pharmacie en activité ?