DPGS - Interview avec Jean-Claude POTHIER, président du groupement

Bonjour, pouvez-vous vous présenter ainsi que votre groupement DPGS ?

Jean-Claude POTHIER - Président de DPGS
Jean-Claude POTHIER
Président de DPGS

J.C. POTHIER : Jean-Claude Pothier, 58 ans, docteur en pharmacie diplômé à la faculté de Lille en 1987, président de DPGS depuis mars 2003, vice-président de l’UDGPO, passionné par son métier de pharmacien, installé à Masny de 1998 à 2019 et 100 % consacré à la défense de notre belle profession depuis 2020.

DPGS est un groupement de pharmaciens constitué en 1988 pour une gestion simplifiée et rigoureuse du tiers-payant, activité toujours essentielle en caisse d’avance. En 2003, nous avons créé le groupement d’achat afin de répondre totalement aux besoins des pharmaciens. Nous avons ainsi deux activités distinctes et complémentaires, pouvant être à la fois à l’une ou/et l’autre.

Au total, notre coopérative compte environ 165 adhérents dont 80 au groupement d’achat.

Sur quels points vous différenciez-vous des autres groupements ?

J.C. POTHIER : Notre indépendance, notre choix coopératif sans enseigne autre que la Croix Verte, notre forte expérience reconnue et adaptée, notre fidélité avec la plupart de nos partenaires sont les valeurs indispensables de notre groupement.

Essentiellement localisé dans les Hauts de France, DPGS vient d’intégrer la fédération des groupements régionaux indépendants APSARA afin de défendre sa mission vouée au Développement d’une Pharmacie par une Gestion efficace et de nombreux Services identitaires. Nous n’obligeons rien à nos adhérents, nous préférons proposer un choix rentable et pertinent afin de répondre aux besoins des patients. Aucun flux poussé n’est obligé. Nous proposons la plupart des outils des enseignes de pharmacies, tout en demeurant indépendants et libres.

Se sentir bien chez DPGS est notre philosophie afin d’optimiser les performances de la pharmacie. Depuis 2021, nous proposons gratuitement 5 Centrales d’Achats larges et animées. Et bien que groupement modeste par son nombre d’adhérents, notre site groupement interactif est un outil primordial de communication professionnelle très apprécié car mise à jour quotidiennement. Enfin, notre revue saisonnière DPGS news rencontre un vif succès auprès de la patientèle de nos pharmaciens.

Que pensez-vous de l’Enseigne en Pharmacie ? Concrètement quel est l’intérêt pour une Pharmacie d’être adossé à une enseigne ?

J.C. POTHIER : Même si certaines enseignes de pharmacies semblent tirer les marrons du feu, nous ne sommes pas favorables à ce modèle économique actuellement car nous ne perdons pas de vue que nous demeurons profession libérale et que le réseau officinal actuel permet à chaque Français de répondre efficacement à ses besoins, avec permanence de soins 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et la Covid 19 a revalorisé notre importance dans le réseau de santé. La vaccination en est la preuve. La croix verte est notre unique enseigne professionnelle. 

Les enseignes économiques sont autre chose et le monopole du médicament demeure notre bouclier. Concrètement, l’intérêt pour une pharmacie d’être adossée à une Enseigne est purement économique. Cela commence à devenir dangereux pour le réseau officinal car le risque est, à l’avenir, de l’appauvrir et de le rendre déficient. L’élitisme par le chiffre d’affaires et le prix n’a jamais valorisé les compétences et les qualités professionnelles. Une fédération telle APSARA est un bon compromis car elle mutualise les moyens et la plupart des conditions des partenaires communs, permettant une riposte et une défense de l’indépendance.

Que pensez-vous du click and collect ? Avez-vous observé des résultats positifs dans vos pharmacies ?

J.C. POTHIER : La frilosité du pharmacien vis-à-vis de la digitalisation et du click & collect le conduit à vite accélérer pour rattraper le retard car la Covid a rendu impatient les patients. Les pharmaciens DPGS utilisant notre service click & collect ont vite trouvé la nécessité de ce besoin moderne.

Le secrétariat DPGS
Le secrétariat DPGS

Quels sont les services ou les actions que vous conseillez aux Pharmaciens d’utiliser en intégrant votre groupement et pourquoi ?

J.C. POTHIER : De nombreux services sont mis à disposition de nos adhérents et nous essayons de les accompagner au mieux pour leur mise en place et le suivi, notamment dans le cadre du tiers-payant. DPGS s’oriente sur le zéro déchet et le bio naturel à marge forte, le merchandising individualisé, les outils de communication digitale et PLV, la carte de fidélité et les centrales d’achat, en plus des 80 accords-cadres, suffisants pour répondre aux besoins de la pharmacie de A à Z. Sécurité, souplesse, croissance, rentabilité et sérénité.

Quel est votre modèle économique ?

stand dpgs

J.C. POTHIER : Le modèle économique du réseau DPGS est celui de la pharmacie traditionnelle, essentiellement de villes petites ou moyennes, où le pharmacien et son équipe sont proches de leur patientèle afin de développer les nouvelles missions de santé.

Quelle garantie apportez-vous au Pharmacien pour améliorer ses marges ?

J.C. POTHIER : Nous disposons d’outils datastat pour améliorer les marges : Accords commerciaux et contrôles réguliers sont les bases d’un suivi groupement efficient. Nous allons proposer des audits pour améliorer la qualité des pharmacies afin d’aider l’adhérent à analyser ses forces et ses faiblesses afin d’augmenter son panier moyen et de diminuer son stock et son immobilisation.

Pourquoi un Pharmacien devrait choisir votre groupement ? Quelle est votre valeur ajoutée par rapport aux autres ?

J.C. POTHIER : Comme tous les groupements ayant intégré le réseau APSARA, nos pharmaciens recherchent indépendance, liberté, souplesse, adaptabilité, rentabilité, partage et surtout éthique.

Certains services comme le préparatoire, les formations, la gestion de patrimoine, et le site Internet sont des particularités de DPGS et lorsque l’on est attentif aux partenaires en gérant l’outil de pilotage avec sérieux, la fidélisation à notre coopérative permet, pour une cotisation presque symbolique d’obtenir des dividendes annuels avec un coût de service absorbé.

C’est dans le collectif que l’on devient fort.

logo DPGS

Vous représentez une pharmacie en activité ?