Grippe : le guide de la vaccination en pharmacie

Le coup d’envoi de la campagne nationale de vaccination contre la grippe est lancée. La nouveauté cette année : il est désormais possible de se faire vacciner directement en pharmacie. 

Jusqu’alors, seuls les médecins et les infirmiers y étaient autorisés. Le dispositif, expérimenté depuis deux ans dans quatre régions, a porté ses fruits et est désormais généralisé à toute la France. Mais tous les patients et toutes les officines ne peuvent pas y prétendre…  

La vaccination contre la grippe en pharmacie vise à inciter les personnes les plus vulnérables face au virus à se faire vacciner, notamment dans les « déserts médicaux », où il est plus difficile d’obtenir un rendez-vous chez le médecin.

Selon Santé publique France, le virus a été responsable d’environ 9900 décès. La couverture vaccinale des personnes à risque n’était que de 42,9% l’hiver dernier.

Qui peut se faire Vacciner en officine ?

Mais, attention, tout le monde n’est pas concerné par ce dispositif.

Contrairement au médecin ou à l’infirmier qui vaccinent toute personne qui le sollicite, les pharmaciens ne peuvent pas piquer n’importe quel patient ! Seules les personnes majeures et dites à risque peuvent se faire vacciner contre la grippe en pharmacie.

Il s’agit entre autres des femmes enceintes, des personnes âgées de 65 ans et plus, des personnes obèses, des personnes souffrant de certaines pathologies chroniques (maladies respiratoires, maladies cardiovasculaires, par ex.), ou encore de l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois et présentant des risques de grippe grave. Soit environ 12 millions de personnes en France.